Zéro Déchet, qui es-tu?

Je recycle, tu recycles, il recycle, ceci n’est pas une comptine magique. ♻️

Bien que la pensée populaire suggère le recyclage comme étant la solution miracle à nos problèmes environnementaux, il ne serait que la 4e étape du processus de réduction, selon le principe ZD (Zéro Déchet). Tout ne peut être que recyclé, car tout ne se recycle pas. Tellement d’objets voient le jour en usines chaque année, que l’on se doit de réduire la cadence de celles-ci. Voilà pourquoi la solution est ailleurs…

Je vous résume alors les 5 principes du ZD qui doivent, pour être efficaces, être appliqués dans l’ordre:

  1. Refuser : Principe selon lequel, si je n’en ai pas besoin, je ne dis pas « oui! », simplement pour faire plaisir à la caissière. Par exemple, un coupon de caisse (qui finira au fond de ma sacoche), un crayon promotionnel parmi tant d’autres ou simplement une paille au restaurant (que je n’utiliserai que 15 minutes). Puis-je m’en passer?
  2. Réduire : Ai-je vraiment besoin de posséder 3 manteaux par saison, d’acheter 164 films qui ne seront visionnés qu’une fois ou d’entreposer une quantité de couverts permettant de recevoir une ligue de baseball?
  3. Réutiliser : Si je peux utiliser un objet, même pour une autre utilité que pour celle qu’il a été conçu, je le fais! (par là, j’entends plus d’une fois par année!) Si je crois qu’un objet aura comme vocation unique d’amasser la poussière, je le donne à quelqu’un qui l’utilisera suffisamment ou à un centre de partage. Ainsi je pourrai éviter qu’une autre personne ne se le procure neuf et crée un autre futur déchet.
  4. Recycler : Le recyclage est, pour sa part, spécifique à votre région. Chez nous, par exemple, les bacs bleus de la collecte à domicile, par la ville, ne récupèrent pas les chiffres 1 et 6. Par contre, mon écocentre accepte ces codes, il suffit de lui apporter. Plusieurs items particuliers sont aussi acheminés à des centres spéciaux par certains magasins, comme les crayons chez un de nos vendeurs d’articles de bureau, les bouchons de liège par une de nos friperies.
  5. Composter : Si votre ville n’offre pas ce service, vous pouvez le faire vous-même. Si vous suivez les règles, le compost est simple à faire et ne demande pas beaucoup de temps. Vous en retirerez même le bénéfice de produire un engrais de qualité, que vous n’aurez pas à acheter l’année suivante (gratis et sans emballage plastique!)

Seuls les éléments qui survivront à ces 5 étapes pourront être jetés. Dans un monde idéal : aucun… Oui oui, certains y arrivent, avec de la pratique…

Comme je l’ai mentionné plus tôt, les étapes, si elles ne sont pas appliquées dans l’ordre, créent forcément plus de déchets. On ne recycle pas un bien qui se donne ni ne jette un objet qui se recycle. Toutes ces étapes ont été placées dans cet ordre afin de réduire la quantité de biens sortants des usines et entrants aux dépotoirs.

Le Zéro Déchet, c’est beaucoup d’autres trucs et façons de faire les choses. Mais avec ces 5 règles, c’est un bon début. Avec ceci, vous êtes prêts à commencer. Allez-y pas à pas, une nouvelle habitude à la fois. Chaque achat pourra être fait différemment, chaque besoin analysé, nécessaire ou seulement une envie? Soyez indulgents envers vous-même, on ne change pas toutes ses vieilles habitudes en un jour. Vous apprécierez la différence, le sentiment de faire du bien, à notre planète et à votre portefeuille, le tout sans effort!

Ici, cela fait maintenant plus de 2 ans que nous tendons vers le Zéro Déchet et y sommes encore très loin du compte. Un changement de temps en temps, nous réduisons notre empreinte graduellement. Je vous dirais même qu’on en devient accro. Aussitôt un petit changement intégré à nos vies, qu’on en cherche un autre! À vous de trouver par quoi vous avez envie de commencer. Je vous invite aussi à lire ceci pour vous aider et ceci pour vous encourager! 🙂

Suivez le blogue pour une foule d’autres idées!

Bon changement!

Laisser un commentaire